Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Empanada à Intihuatana ou el templo del sol, sin sol

Publié le par Cécile et Jean-Michel

Empanada à Intihuatana ou el templo del sol, sin sol

Après un réveil aux aurores (8h30 ...), nous nous dirigeons vers la place principale de Pisac pour voir le marché. Nous espérons découvrir autres choses que les allées bâchées et remplies de stands à souvenirs que nous avons arpentées en long, en large et en travers la veille. Bonne surprise, en ce jour du Seigneur (et du marché), une petite partie est consacrée à des étals normaux de fruits, de légumes, de viande et de poissons et même des fleurs que des femmes vendent assises à même le sol. C'est très coloré et appétissants..

Nous cherchons par la suite une chapelle indiquée dans le Lonely Planet juste un peu à l'écart du centre ville: il semblerait qu'une messe y soit donnée en Quechua avec des dignitaires des communautés indiennes environnantes habillés en costumes de cérémonies avec leur bâton d'argent. Nous trouvons l'ancienne et jolie petite église, mais de messe point! Merci le Lonely.

Nous nous requinquons de cette peine avec une infusion de coca et un empanada.

Empanada à Intihuatana ou el templo del sol, sin sol

Voici l'heure de se rendre au site archéologique Intihuatana. Nous souhaitons épargner nos patounettes et décidons de prendre un taxi. Pour la première fois, le charme de Jean-Michel ne fonctionne pas et les taxis demeurent inflexibles à 25 soles la course, pour un petit trajet: il y a du monopole dans l'air! Heureusement, un señor, sa señorita et son niño nous proposent de monter à 5 et de partager le prix.

Le site est splendiose et propose beaucoup plus de vestiges qu'à Ollantaytambo et vaut vraiment le coup.

Empanada à Intihuatana ou el templo del sol, sin sol

Nous descendons au village par un chemin escarpé offrant de magnifiques points de vue; l'orage gronde depuis près d'une heure (le temple du soleil sous les nuages). Les premières gouttes s'écrasent lorsque nous sommes à moins de 3 minutes de l'hôtel. Encore une fois l'organisation de Cécile n'a pas laissé place au hasard.

Nous rentrons à Cuzco par un bus bondé : nous sommes debout et les 2 seuls étrangers. Nous retrouvons notre hospedaje et après une douche entre froid et tiède nous partons en ville

Commenter cet article